Sexperience
- 4686 -

Valerie R. 54 ans, une femme mure française qui assume tout

Ancienne employée de l’ANPE, Valérie R. est une femme mure française enfin prête à vivre sa vie. Elle a été mariée pendant dix ans, cependant Valérie a toujours fait preuve de légèreté. Femme volage et facile, toujours encline à accepter une proposition d’un inconnu, notre française quinquagénaire a trompé son ex-mari souvent. Après la rupture, cette rousse à gros seins, plutôt pulpeuse, a semblé toujours tout assumer. Lorsqu’elle prend du recul sur sa vie, notre mature désormais libre comme l’air, se dit que c’est le mariage qui a été une erreur majeure. Mais il n’est jamais trop tard pour enfin vivre les moments de sexe intense qu’elle a toujours ambitionné de vivre. Jouisseuse et hédoniste, Valérie a fait la rencontre d’un jeune homme de 32 ans. Ce dernier est lui-même tombé sous le charme de cette femme mure française charismatique et entière. Il avait envie de baiser une vraie gonzesse. Finies pour lui les minettes, il peut enfin aller plus loin dans la dépravation avec des femmes mures nues telles que Valérie. Cela a commencé dans un club libertin. C’était la première fois pour Valérie et depuis elle en est accroc. Ca a aussi été sa première sodomie et c'était pas du gâteau. A tout le moins, c'était du creampie.

Le porno, prochain palier à franchir

Bien que Valérie tienne à son anonymat, notre chaudasse hésite à se lancer dans le porno amateur. Elle sait que ça peut lui nuire si ses proches l’apprennent. En même temps, elle a tellement envie de jouir, de s’en foutre du jugement des autres que ça la gratte d’appeler un studio de films porno. Est-elle seulement prête à vraiment tout assumer et de vivre avec cette étiquette d’actrice porno sur le dos. Après tout, ce n’est pas l’argent qui la motive vu qu’elle touche déjà sa retraite. Au contraire, c’est la sensation d’avoir réalisé un vrai fantasme qui la motive. De plus, ce serait probablement l’occasion de grimper au rideau avec de vrais professionnels du sexe. Son jeune ami n’est pas vraiment d’accord mais il est lui aussi excité par l’éventualité de voir sa salope de copine partouzer par des grosses matraques. Franchir ce cap la rendrait heureuse et épanouie de manière totale. Il est un peu tard pour réfléchir et penser aux conséquences. Qui se souciera, après tout, de la réputation de cette femme mure française qui a toujours été un peu seule ?

Bavardez concernant ce texte !